Espace Médecins

La troponine T Hypersensible

Janvier 2012
Chers confrères,

Nous améliorons nos techniques et vous informons du nouveau dosage de Troponine T Hypersensible (T Hs).

Un algorithme simple, basé sur de nombreuses publications, a été validé par un groupe d'experts multidisciplinaires (biologistes, cardiologues et urgentistes), permettant d'interpréter ce dosage hypersensible en pratique quotidienne.

Quels sont les bénéfices à l'utilisation de la Troponine T Hs ? - La Troponine T Hypersensible permet d'accélérer la prise en charge des patients suspects de SCA (Syndrome coronarien aigu), en les orientant plus rapidement et contribue ainsi à réduire le temps de séjour aux urgences.

- La Troponine T Hypersensible contribue également au désengorgement des urgences par sa forte valeur prédictive négative d'IDM (Infarctus du myocarde) dès le premier dosage.

- Possibilité d'exclusion de l'IDM pour une valeur inférieure à 14 ng/L dans la plupart des cas dès le premier dosage, alors qu'il était systématiquement nécessaire de redoser
6 heures plus tard pour l'exclure avec les dosages conventionnels, soit un gain de 6 heures. 

- Si un redosage est toutefois nécessaire (forte probabilité clinique d'IDM  avec un dosage faiblement positif par exemple) : il est réalisé à H3 et non à H6, soit un gain de 3 heures.

Le seuil décisionnel pour un premier dosage est de 0,014 µg/L soit 14 ng/L (99ème percentile), et doit être associé à une cinétique évolutive sur 3 heures, selon la clinique.


Nous attirons votre attention sur le changement d'unités qui induit un facteur 1 000, permettant ainsi de vous communiquer des résultats à chiffres entiers plutôt que trois chiffres après la virgule (les µg/L deviennent des ng/L). 

Comment interpréter les résultats des dosages de Troponine T Hs, chez un patient présentant un tableau clinique compatible avec un SCA ou un IDM ? T Hs < 14 ng/L : un dosage négatif a une valeur prédictive négative de 87 à 100 % selon les études (suivant que l'on considère les SCA dans leur ensemble ou les IDM ST - seulement). Le dosage pourra être répété dès à la 3e heure, au moins chez les patients à haut risque.

T Hs > 14 ng/L : un redosage à H3 est recommandé.

 * Si l'élévation est faible (< 30 %) : il y a toutes les chances pour qu'il s'agisse d'une affection chronique (insuffisance cardiaque, insuffisance rénale, etc.).

* Si l'élévation est modérée (entre 30 et 100 %) : il s'agit probablement d'un SCA mais de nombreuses pathologies peuvent être en cause. Le problème du diagnostic différentiel entre pathologie aiguë et chronique demeure : il faut évoquer un angor instable ou rechercher d'autres causes et refaire un prélèvement à la 6e heure. La cinétique moyenne dans l'angor instable est de 60 % selon Meune et al. 

* Si l'élévation est forte (> 100 %) : si l'élévation est > 100 % de la valeur de départ, il s'agit d'un IDM ST-. La valeur prédictive positive d'IDM dans ce contexte est de 100 %.

T Hs > 50 ng/L : en présence d?un tableau clinique ou électrique évocateur, il s?agit très probablement d'un SCA et l'objectif est la revascularisation. Seule une cinétique suivant les critères ci-dessus et conformément aux recommandations permettra de le confirmer.


Rappel physiologique sur la T Hs :
En raison de sa spécificité tissulaire élevée, la  troponine T cardiaque est un marqueur spécifique et hautement sensible des lésions du myocarde. 

- IDM (Infarctus du myocarde) :La troponine T augmente environ 3 à 4 heures après un infarctus du myocarde (IDM) et peut persister jusqu'à 2 semaines. Contrairement à l'infarctus du myocarde avec un sus-décalage du segment ST (STEMI), le diagnostic de l'infarctus du myocarde sans sus-décalage du segment ST (NSTEMI) repose fortement sur les résultats de troponine T cardiaque. 

- SCA (Syndrome coronarien aigu) :L'élévation des taux de troponine T est en corrélation avec la gravité de la cardiopathie et représente un facteur de mauvais pronostic, indépendamment des taux de peptide natriurétique (BNP ou NT-proBNP). 

- Autres situations cliniques : Une lésion des cellules myocardiques menant à une élévation des concentrations de troponine T cardiaque dans le sang peut survenir dans d'autres situations cliniques telles que la fibrillation auriculaire (occurrence ou récurrence), la myocardite, la contusion cardiaque, l'embolie pulmonaire et la toxicité médicamenteuse.
Nos laboratoires
 92  75
À savoir
Consulter vos résultats en ligne






Site internet créé par l'agenceDécrocher la Lune :: Conception et Création de solutions digitales sur mesure