Espace Médecins

LA PROCALCITONINE (PCT), La vitesse de sédimentation VS, Le temps de saignement (TS)

Février 2013
La ProCalciTonine (PCT)

La Procalcitonine (PCT) dans les infections respiratoires basses de l’adulte

 

La PCT est un très bon marqueur biologique d’infection bactérienne évolutive

 

A la différence de la CRP qui est un marqueur de la réaction inflammatoire en général, la PCT augmente spécifiquement dans les infections bactériennes respiratoires, mais pas dans celles d’origine virale, et les taux de PCT sont corrélés à la sévérité du sepsis.

(Burns Vol. 23, N°3, pp. 218-224, 1997).

Si de nombreuses études ont montré l’impact de l’utilisation de la PCT en routine pour diminuer l’utilisation des antibiotiques à l’hôpital, des études récentes ont montré que cela est transposable en médecine de ville.

La PCT doit toujours venir en complément de l’examen clinique et de l’imagerie, si elle est disponible.

Chez le sujet sain, la concentration de PCT est inférieure à 0.05 ng/ml.

 

Dépistage du risque infectieux dans les infections respiratoires basses :

PCT <0.1 ng/ml : pas de risque, pas d’antibiotique

PCT entre 0.1 et 0.25 ng/ml : faible risque, antibiothérapie fonction de la clinique

PCT > 0.25 et surtout  > 0.50 ng/ml : infection bactérienne probable, antibiothérapie conseillée

PCT supérieure ou égale à 2 ng/ml : facteur prédictif de complications liées à l’infection (patient à maintenir en observation en milieu hospitalier)

 

La large prescription d’antibiotiques pour des infections respiratoires basses souvent systématique est responsable de l’apparition de résistance aux antibiotiques.

L’intérêt direct du dosage de la PCT serait d’améliorer l’usage approprié des antibiotiques, d’aider à réduire les prescriptions inutiles, ainsi que de diminuer la durée de la thérapie en fonction de l’évolution clinique. En contrôlant la concentration de PCT après le début de l’antibiothérapie, on mesure ainsi l’efficacité de celle-ci. 47% d’antibiothérapies non justifiées ont été évitées sans incidence sur l’évolution des patients.

Pour rappel, en 2010, la PCT était intégrée aux recommandations de prise en charge des grippes sévères aux urgences (recommandations COREB : Groupement de Coordination de la Gestion du Risque Epidémique et Biologique).

Le rôle du dosage de la PCT consiste donc à identifier rapidement et sans risques les patients nécessitant un traitement antibiotique, et à déterminer au plus juste la durée du traitement. Ceci est en accord avec l’AFSSAPS qui recommande une meilleure gestion des traitements antibiotiques.

La PCT est inscrite à la nomenclature des actes de biologie médicale et donc remboursée par la Sécurité Sociale (coût : 21.60 euros).

(Agarwal R, Schwartz D ; Clinical infectious Diseases 2011 ;53 (4) : 379-387)

(Schuetz P, Christ-Crain M, et al.J.A.M.A  2009 ;302 : 1059-1066)

(Kopterides P, Siempos, II et al. Crit Care Med 2010 ;38 : 2229-2241)

 

La Vitesse de Sédimentation (VS)

Par ailleurs, nous vous informons que conformément aux préconisations de l’ISLH dans une revue de 2011, nous ne rendrons plus la 2ème heure de la vitesse de sédimentation.

Sur le plan clinique, la mesure de la deuxième heure est inutile puisqu’elle n’apporte aucune information complémentaire par rapport à la première heure.

(J .M. Jou, S.M. Lewis, C.Briggs et all. ICSH review of the measurement of erythrocyte sedimantation rate. Int.Jnl.Lab.Hem.2011)

 

Le temps de saignement (TS)

Le temps de saignement (TS), acte inscrit à la NABM, est un test global explorant l’hémostase primaire in vivo.

Or, il s’avère que le TS n’est pas ou peu reproductible, avec une sensibilité et une spécificité non satisfaisantes, ainsi qu’un manque de prédictivité.

Le TS n’est pas préconisé ni pour l’évaluation préopératoire du risque hémorragique, ni pour le diagnostic de la maladie de Willebrand, et n’a donc plus sa place dans la stratégie diagnostique.

Il existe des actes de substitution déjà inscrits à la NABM (« exploration de l’hémostase primaire », « mesure du facteur Willebrand »,…).

Il est donc estimé que le TS apparait comme un acte obsolète à ne plus réaliser en pratique courante.

(HAS/Service évolution des actes professionnels/juillet 2011)

Nos laboratoires
 92  75
À savoir
Consulter vos résultats en ligne






Site internet créé par l'agenceDécrocher la Lune :: Conception et Création de solutions digitales sur mesure